Rechercher
  • Antoine BonnefilleRoualet

Accrochez-vous ! Il va vous faire transpirer...

Dans l'un de mes précédents articles, nous avions évoqué les différentes notions que constituent les relations humaines. Quel définition donnez-vous réellement à l'amitié, comment définir qu'un tel et une telle sont des "ami(e)s" alors que lui, n'est autre qu'un "pote". Vaste sujet auquel quelques audacieux ont souhaité répondre, dont le discret pseudo "joe_s_fr".


Voici sa réponse :


"Sinon, copain pour compagnon, pour celui qui accompagne ...il entre dans ta vie pour une durée variable puis il en sort. Sans manque, sans vide ... La confiance est là mais superficielle car c'est un état de passage. On peut en avoir 50 ou 100 (dans la vraie vie, pas sur FB)

Un ami, présent ou distant, est là pour la vie, pour le meilleur ou le pire des moments. Si on ne le voit pas, il vous manque. On en a peu car la confiance induite ne se donne pas à tout le monde. Pour des raisons intangibles, il y a un filtre émotionnel qui fait le tri pour nous."


Pour le clin d'oeil au cinéma, "on peut avoir en 1 fois, 1000 potes... mais on ne peut pas avoir 1000 ami(e)s en 1 fois..."


Après une blague aussi nulle, l'audience pourrait voter pour que je sorte...


Mais je vais rester encore un peu et tenter de vous en dire un peu plus sur Alain, enfin "joe_s_fr" ! Oup's... j'ai balancé son prénom... Bref, c'est un "ami", il ne m'en voudra pas !


Pour la petite histoire, Alain, je l'ai rencontré grâce à la toile, aux réseaux sociaux et à cette passion pour le Trail-Running qui nous lie. Mais en vrai, c'est pas vraiment ça... Notre vraie rencontre, elle a eu lieu sur les rives du lac d'Annecy. Nous avions pris soin de se rencarder "en chair et en os" sur la terrasse du Bora Bora à Albigny !


Lui et sa troupe était en vacances. A l'époque, j'habitais encore Paris mais je prenais soin de revenir souvent auprès des miens. Une occasion parfaite, nos esprits étaient reposés, disponibles et nous avions pu échanger avec passion autour de nos vies respectives. C'est donc ainsi que nous avons écrit le premier chapitre d'une belle histoire. S'en est suivi le temps qui passe, la rencontre de nos familles, les visites à la maison, les coups de fil, etc...


Jusqu'à ce jour de Septembre où l'animal fou m'appelle un soir et me dit :


- Lui : "Cool la course de Royat ( l'Event Trail ) qui reverse 1 euro par dossard pour BAP !"

- Moi : "Ouais grave ! C'est des ami(e)s avec un bel engagement qui en dit long sur leur état d'esprit..."

- Lui : "Et leur course, elle est cool ?"

- Moi : "Bah toi qui aimes le long au milieu des montagnes, c'est pas trop l'esprit..."

- Lui : "Ok, je te rappelle"


S'en est écoulé... pas grand chose, avant que le téléphone sonne à nouveau :


- Moi : "Allo ?"

- Lui : "Tu loges où quand tu vas là-bas ?"

- Moi : "Bah au Saint Mart Hôtel avec Sylvain Bazin (Wider Mag)... C'est notre QG chaque année ! Mais pourquoi tu me demandes ça ?"

- Lui : "Ok, on sera là !"

- Moi : "Sérieux ? Mais vous êtes oufs ! Genre, tu veux venir avec Aziza et les filles ?"

- Lui : "Bah ouais, et on vient de réserver dans le même hôtel ! A toute"


Le téléphone raccroché, je me suis dit "ce mec est fou..." Il habite à Nice et décide ce jour-là, de poser ses congés et de parcourir avec femme et enfants, plus de 800 bornes, pour une course certes superbe, mais qui n'a rien à voir avec ses formats, son kiffe habituel, son rythme, ses repères, ses terrains etc... Mais pour BAP, il a marqué le coup et même payé son dossard solidaire.


Pour info : le jour-j, la course fut annulée pour cause de tempête... mais ce jour-là, nous avions (sans même le savoir), scellé ce qui définit parfaitement l'amitié.


Depuis, le bougre a fait de BAP sa religion, il a quitté l'église, contourné la mosquée, évité la synagogue et esquivé le temple du coin. A présent, il ne croit qu'en une seule et unique religion, celle de la solidarité, baskets aux pieds.


Plus sérieusement, Alain est un fervent défenseur de nos valeurs et de l'action menée. Son engagement, il l'assume chaque jour au travers de sa discipline et des posts repartagés.

En parallèle, nous avions régulièrement des échanges sur les stratégies de communication de BAP et c'est au détour d'une conversation, qu'il m'a incité à créer en parallèle de nos réseaux existants, un axe plus sportif et destiné à ceux qui sont aussi là pour ça.


Mais comme le temps nous manque cruellement, notre priorité est donnée aux enfants. Alors, après nous l'avoir proposé, il a finalement tout naturellement accepté de s'en occuper.

Vous avez donc depuis le 1er Avril 2020, un accès privilégié au "Club Strava BAP" ainsi qu'au "Groupe Facebook". Tous deux font office de point de rencontre, de partage, d'échange et de solidarité baskets aux pieds... C'est aussi pour nous tous, l'occasion de vivre d'autres aventures avec vous et en parallèle de celle qui est dédiée aux enfants. Nous ferons de ces supports, une soupape, un exutoire, un lieu de folies, de gentilles bêtises et d'amusement en tout genre.


Alain en sera le gardien, il sera aussi votre guide, votre pote, votre oreille ou encore votre épaule si besoin. Je suis certain qu'il fera de ces 2 supports, un lieu où vous allez vous faire des potes et qui sait, peut-être des "ami(e)s... Je sais aussi qu'en tant qu'Homme, il est sain de corps et surtout d'esprit. Sa raison de vivre est familiale, mais ses respirations sont aussi celles d'un passionné au grand coeur.


Alors Alain, un grand grand merci à toi... Tu montres encore une fois que tu es au rendez-vous et j'espère du fond du coeur, que notre belle communauté va te réserver un accueil à la hauteur de l'amour que tu portes à ce projet, qui est aussi le tien.

Nous serons près de toi dans cette démarche un peu plus sportive, et tâcherons de venir partager un max de choses avec l'ensemble des adhérents car BAP, c'est bien plus qu'une association, c'est une communauté soudée de gens heureux et généreux !


PS : Je balance son pedigree, rien à f...... !

Nom : Alain Suzanne

Âge : Déjà 41 ans...

Poids : 70kg (suis jaloux)

Famille : Marié et 2 enfants (géniaux)

Son sport : Trail longue distance (tu dis "traye" ?)

Son plat préféré : Merda du Can avec une bonne Daube (recette ici)

Sa boisson : l'eau (on repassera pour l'apéro...)

Son format de course préféré : + de 80km

Ses chaussures : Altra Superior 4 (l'Amérique aux pieds)

Son plus gros défaut : Pas rigoureux pour un sous... (et encore, on sait pas tout...)

Sa plus petite qualité : La patience (on va voir ça...)

Son plus beau souvenir de vie : La naissance de ses filles (tu m'étonnes...)

Son plus beau souvenir de course : L'arrivée de l'UTMB (quand il aura fait la course BAP...)

La course dont il rêve : HardRock 100 (ok on y va quand tu veux)

Ses idoles : Kenji Girac et Chantal Goya (j'ai plus de mots...)

Connectez-vous à lui ! (et pas à sa playlist, vous avez compris)


Antoine Bonnefille-Roualet


150 vues1 commentaire

© 2019 par Baskets aux Pieds - Foundation. Créé avec Wix.com