Rechercher
  • Antoine BonnefilleRoualet

Il réalise 1297 boucles dans sa cours à vélo et lève des fonds pour les enfants hospitalisés !

C'est la folle histoire confinée de notre ami Clément, allias Jaccopomilano pour ses intimes et autres followers Instagram. (suivez-le, vous allez rire)


Stéphane Plaza l'avait pourtant mis en lumière avant nous sur M6, mais c'est à BAP qu'il a déclaré son amour et nous devons avouer que l'on ne cache pas notre faible pour ses initiatives quelque peu originales, que certains qualifieront de "loufoques" ! En tout cas, nous, chez BAP, on adore...


42,195 km, c'est la distance que le bougre a parcouru seul, confiné et sans broncher, dans sa cours à vélo, en plein coeur de sa résidence strasbourgeoise ! Fallait oser, Jaccopo l'a fait, il rentre ainsi dans l'histoire du confinement "baskets aux pieds" et rejoint ainsi notre belle bande de joyeux lurons qui ne cesse pas une seule seconde d'oeuvrer sportivement au profit des enfants.


Pendant son exploit sportif, Clément a appelé sa communauté Facebook à la générosité via le lien "Hello-Asso" qui permet aux particuliers de donner. Quelques heures plus tard, ce ne sont pas moins de 550 euros qui ont été récoltés ! Un montant qui montre que tous ensemble, on peut réaliser de belles choses !


Rien que pour vous, la rédaction de BAP a contacté l'auteur de ce marathon hors du commun pour le faire parler, voici quelques lignes dans lesquelles il se livre sans concessions... ;)


"Hello,


Je m'appelle Clément ou Jaccopo, c'est pareil

J'ai 30 ans et je cours depuis le 11juillet 2016.


Avant cette date, à part regarder le sport à la télé et faire du tennis 1h par semaine, j'étais plutôt du genre à me coucher tard le samedi soir plutôt que dormir pour être en forme pour la course du dimanche matin.

La vie évolue et les envies avec, la course à pied a été l'élément déclencheur chez moi !


J'ai commencé en me disant que se serait bien de courir un peu, avec dans un coin de ma tête l'idée de peut-être un jour arriver à faire LA course mythique pour moi à l'époque, le marathon de Paris.

Puis rapidement les courses se sont enchaînées, la course prenant de plus en plus de place dans ma vie.


Au final ma dernière course s'est faite sans dossard. J'ai couru pendant ce confinement un marathon dans un ma cour à vélo en répétant 1297 fois une boucle de 33 mètres.

En y repensant, c'est dingue et en même temps cette petite folie traduit bien l'évolution de ma vision de la course à pied.


Ce sport est pour moi un moyen d'évasion mentale en touchant une sorte d'état méditatif.

Alors bien entendu cet état de bien-être ultime est poussé à son paroxysme un jour de beau temps en pleine montagne, mais il est aussi possible de le toucher des doigts, peu importe où l'on enfile ses baskets.


J'ai choisi de donner du sens à mon Marathon confiné, en voulant le courir pour "Baskets aux Pieds" car cette association me touche énormément. Je ne suis pas père et je ne connais pas d'enfant malade, mais les enfants c'est la vie. J'essaye chaque jour d'être très reconnaissant de la chance que j'ai de pouvoir simplement vivre comme bon me semble, sans restrictions dûes à une maladie, tant de personnes ne peuvent pas le faire.


On ne souhaite de malheurs à personne et encore moins à des enfants qui n'ont pas pu goûter pleinement aux joies de la vie.


Apporter cette petite pierre à l'édifice d'Antoine et Laure pour les enfants, m'a fait chaud au coeur et j'ai hâte de pouvoir apporter d'avantage dans l'avenir.


A bientôt


Clément"


Que dire de plus ? MERCI !


Merci à lui ainsi qu'à tous ceux qui redoublent de créativité et de motivation pour nous aider à construire cette belle aventure solidaire. BAP est un ensemble et nous espérons que vous y trouverez tous votre place !


A très bientôt


Antoine Bonnefille-Roualet




0 vue
 

© 2019 par Baskets aux Pieds - Foundation. Créé avec Wix.com