Rechercher
  • Antoine BonnefilleRoualet

Tenter de rompre l'isolement des enfants hospitalisés à distance ? C'est en cours...

Aujourd'hui était une journée particulière... Un vendredi pas comme les autres...


Voilà plusieurs semaines que nous ne pouvons plus intervenir auprès des enfants. Un sentiment lourd à assimiler et qui pèse sévèrement sur notre moral tant nous savons à quel point c'est important pour eux.

L'hôpital en dehors des soins et des traitements, c'est une vraie petite vie dans la "vie" qui s'est organisée.

Les enfants (quand ils le peuvent) reçoivent quelques visites de leurs proches, peuvent compter sur les clowns pour une bonne tranche de rire, mais aussi, s'essayer à la réalité virtuelle avec nous ou encore s'instruire auprès des enseignants...


La journée d'un enfant hospitalisé en hémato-oncologie, peut être relativement remplie, mais il n'en est rien à coté de nos journées rassurez-vous.

Bref, ces quelques moments de divertissements peuvent lui permettre de pouvoir rompre avec l'isolement constant auquel il est confronté...


Or, depuis plusieurs semaines et suite aux restrictions sanitaires et gouvernementales dû au Coronavirus, plus aucune visite ou intervention n'est permise dans les services. Une décision que nous respectons bien évidemment tant elle est importante pour la sécurité des enfants et du personnel soignant.


Difficile pour nous qui savons, horrible pour eux qui malheureusement subissent... Il ne se passe plus rien depuis l'arrivée du Covid-19 sur le territoire. Seuls les soignants oeuvrent aux bons soins des enfants, le reste, c'est un vent de western qui souffle dans les couloirs et jusque dans les chambres... Le rire des clowns ne résonne plus, l'affiche des interventions a été remplacée par celle des recommandations sanitaires et les livres du conteur d'histoires, ont repris leur place sur les étagères de la bibliothèque.


Cet après-midi et comme très régulièrement, je viens aux nouvelles des hôpitaux par téléphone. C'est important pour nous de suivre l'évolution des choses à distance et de savoir comment vont les enfants... Mais les nouvelles sont mauvaises, le service contacté cet après-midi est plein, la vie associative à disparue et le moral des enfants est au plus bas... Tout ça est d'autant plus difficile à assimiler quand on sait que le bien-être à l'hôpital constitue un allié solide de la guérison.


Bref...


Nous sommes tristes de penser qu'ils soient ainsi touchés par un élément extérieur qu' ils ne maitrisent pas et qui pourtant, leur cause de nombreux torts.


Alors de notre coté et dans l'esprit de ne rien lâcher, nous continuons notre combat différemment le temps du chaos. Chaque jour est un casse tête, les idées poussent, se bousculent, quelques ébauches naissent et nous tâchons de les faire vivre.


Tentons l'impossible en essayant d'offrir ne serait-ce qu'une ébauche d'évasion à distance...

Restez-connectés, la solution est bientôt là et il n'est pas impossible que nous ayons besoin de vous !


A très vite !


Laure et Antoine


44 vues3 commentaires

© 2019 par Baskets aux Pieds - Foundation. Créé avec Wix.com