Rechercher
  • Antoine BonnefilleRoualet

Que les larmes coulent... Merci la vie !

Dimanche 21 Février au soir... Fanny Fouissac (médecin référent Baskets aux Pieds au CHRU de Nancy), son mari et sa fille, sont nos invités le temps d'une escale "vacances" en pays de Savoie.


Vous vous doutez bien que Baskets aux Pieds n'a pas trainé à s'inviter dans la conversation et une fois de plus, le temps s'est faufilé avec passion dans les profondeurs de la nuit... Il est alors 23h30 lorsque nos convives repassent la porte et comme chaque soir avant de fermer les yeux dans les bras de Morphée, je me ramène à vous... une énième et dernière fois...


Depuis trois années maintenant, les messageries et autres boites de réception associatives, ont littéralement remplacé nos livres de chevet. A l'intérieur, se cache une partie de vous, mais aussi de nous réunis... ce sont vos écrits, généreux, parfois touchants... dans lesquels on lit la volonté de certains, la sensibilité des autres... dans lesquels on ressent la peur, la timidité, l'excitation, l'engagement, l'envie et l'amour...


Chaque soir, je me dis que vous êtes chouettes, parfois même, j'ai le sentiment qu'il y a de l'amour... alors secrètement, j'imagine que l'on s'aime, avec un petit "a", comme des ami(e)s... et finalement, j'en conclus que c'est certain, sinon, nous n'en serions pas là...


Alors comme chaque soir, rien qu'une dernière fois, j'ouvre Facebook puis Instagram. Je passe de messages en messages, avant de finir avec celui qui, ce soir là, me fera monter les larmes... Envoyé par une certaine "Julie", il nous livre sans pudeur, le récit d'un combat, mené avec force et courage. Elle signera ce dernier aux cotés du prénom de sa fille... "Elise"...


A cet instant, ma volonté première est de réveiller Laure qui s'est endormie quelques minutes plus tôt et sûrement, quelques minutes trop tôt... mais le repos est de mise et elle le découvrira au réveil, tout comme Alain et Christophe à qui je m'empresse de faire suivre ces quelques lignes via notre bulle WhatsApp. Car il est vrai qu'ensemble nous partageons beaucoup, presque sans cesse et avec des regards toujours très différents, mais qui pointent dans la même direction.


J'envoie donc sans perdre une minute car je sais que c'est aussi pour cela, qu'ils aiment se lèver chaque jour, à nos cotés et baskets aux pieds.


A cet instant, vous vous dites : "Bon allez, crache le morceau mec, t'es relou !"


Mais vous vous dites aussi : "Oula... je ne sais pas si j'ai envie de savoir..."


Car oui, Baskets aux Pieds, c'est du sport, de la joie, de la fierté, une communauté, du partage et beaucoup de bonheur. Mais c'est aussi parfois de la tristesse, de la solitude, des douleurs et beaucoup de malheur. Alors c'est pour cela que nous avons fait le choix d'une alliance forte avec vous, faite de nature, de sport et de solidarité. 3 piliers qui représentent à eux seuls, une aventure unique, qui certes, parfois, nous fait sombrer dans l'injustice et la tristesse d'un départ brutal, souvent inattendu et pourtant redouté... Mais qui bien au-delà, fait briller les lumières de l'espoir et de la vie...


Alors pour vous, parce que vous êtes là chaque jour, à nos côtés et rien que pour les enfants, voici "en partie", ce qui se trouve dans le message de Julie, la maman d'Elise. (les infos partagées ci-dessous, ont été validées avec la maman en amont et ne font donc l'objet, d'aucune indiscrétion)


Pour info : Cette petite fille de 4 ans fut diagnostiquée il y a quelques années, d'un cancer de stade 4, elle s'est battue sans relâche en compagnie de ses proches, des équipes soignantes et médicales du CHU d'Estaing à Clermont-Ferrand (Hôpital référencé Baskets aux Pieds). La traversée de ce tunnel sombre, douloureux, rempli de doutes et dans lequel, personne ne connaissait le jugement dernier est enfin terminée. Bravo à toutes et tous...


"Bonjour,

Je suis la maman d'Elise, nous venons d'apprendre qu'elle vient de gagner son combat avec positivité et force, pour ces 4 ans.


Elle vous avait fait un joli dossard il y a quelques temps, je vous envoie la photo de son dessin pour un petit souvenir et si vous voulez l'offrir à quelqu'un, nous espérons qu'il lui portera chance.


Julie et Elise"


J'ai bien évidemment répondu...


"Hello Julie,

Quel bonheur de te lire et quelle belle nouvelle pour Elise... Bravo à elle, à vous... c'est un sacré combat mené ! Vous pouvez être fiers !


Concernant son dossard,, on le prend avec plaisir et il sera notre mascotte ! Actuellement, nos coureurs pratiquent avec un dossard solidaire de parrainage, celui d'Elise, nous le gardons pour témoigner positivement ! Je veux qu'il motive nos passionnés aux grands coeurs.


Puis-je transmettre ton message via un post en conservant précieusement ton identité ?


Encore un grand bravo... et je me tiens disponible par téléphone si tu souhaites échanger."

Et Julie m'a bien évidemment répondu...


" Pas de soucis pour le dessin et bien évidemment que vous pouvez utiliser le message. On parle de la maladie, mais aussi de la guérison et cela réconforte beaucoup de personnes. Elise est partie de loin, mais elle a été courageuse et nous avons tous été présents auprès d'elle.

Elle a toujours été pleine d'énergie, même en aplasie, une vraie guerrière !


Courage à tous,


Julie et Elise"


Voilà... après ça, ici, tout de suite, maintenant... je n'ai plus rien à dire... c'est écrit, "nous avons tous été présents" alors continuons de fédérer et d'avancer, pour qu'ils ne soient jamais seuls dans le tunnel de l'impensable...


Antoine Bonnefille-Roualet


(c) - Elise - Dossard Solidaire 2021 - Fin du combat

503 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

© 2019 par Baskets aux Pieds - Foundation. Créé avec Wix.com